Bienvenue sur le site de la Mairie du Pont-de-Beauvoisin (73)

Bienvenue sur le site de la Commune du Pont-de-Beauvoisin (73)

Tourisme, Culture & Loisirs > L’Eglise des Carmes

Eglise des Carmes - 73330 Le Pont-de-BeauvoisinEn quelques dates…

- De 1419 à 1497 : Construction de l’Église conventuelle des Carmes 
- Milieu du XVIe : destructions importantes pendant les guerres de religion : le couvent a été incendié et restauré par la suite 
- En 1803 : l’Église conventuelle devient l’Église paroissiale sous le nom de Notre Dame de l’Assomption 
- 1992 : classement au titre des Monuments historiques 
- 1997 : début des travaux de restauration

Son histoire est intimement liée à celle de la frontière entre le royaume de France et le Comté de Savoie

Suite au Traité de Paris de 1355, signé entre la France et la Savoie, la frontière désormais reconnue entre les deux États est la rivière le Guiers. Ceci a pour conséquence de couper la ville de Pont de Beauvoisin en deux. Cette partition va compliquer la vie des Pontois savoyards car leur ville (rive droite) se trouve désormais sans église paroissiale à une époque où l’Église joue un rôle important pour les populations tant pour l’exercice du culte que pour l’état civil (tenue des registres paroissiaux de baptêmes, mariages, décès).

 

C’est pourquoi, en 1410, les Pontois savoyards adressent des doléances à leur Comte Amédée VIII :
« […] vos sujets pontois vous supplient humblement et tout éplorés de remédier promptement à cette douloureuse situation. »

En 1419, avec l’arrivée des religieux Carmes et les subsides envoyés par le Comte, commencent les travaux pour édifier une église.

En 1497, le bâtiment semble achevé (cette date figure en chiffres romains dans un cartouche au-dessus du portail d’entrée) ; les travaux auront duré presque 80 ans car l’argent a souvent fait défaut même si des dons privés sont venus en renfort. Par exemple ceux des Clermont, grande famille de la noblesse locale ; (voir leur blason sculpté à l’angle de mur de la façade Nord et du chevet, côté route). 

Eglise des Carmes - 73330 Le Pont-de-Beauvoisin

Ce qui en fait son intérêt :

> Les fresques

Réalisées entre 1818 et 1844 par les frères Avondo, deux peintres piémontais formés à l’Académie Royale des Beaux Arts de Turin. Ces peintres étaient spécialisés dans la copie des œuvres de Ferrari, peintre italien du XVIème siècle, lui-même élève de Léonard de Vinci. Cette « parenté » picturale est perceptible pour les 4 fresques du chœur. En revanche les peintures de la voûte (chœur et nef) composées de 25 médaillons baignant dans un décor en trompe-l’œil seraient, de l’avis des spécialistes, des œuvres originales. Les trompe-l’œil semblent être l’œuvre d’autres peintres. Ces fresques ont été classées en 1987 et sont en cours de restauration. Celles du chœur ont déjà pu retrouver leur aspect d’origine.

> Les vitraux

Le vitrail central du chœur dit vitrail de l’Assomption est le plus ancien peut-être du 17ème siècle. A remarquer également celui du bas-côté représentant Simon Stockrecevant le scapulaire (le manteau à capuchon des moines) des mains de la Vierge. En 1251, Simon Stock devient vicaire général de l’ordre des Carmes. Il a joué un rôle important, notamment en intervenant auprès du pape pour développer en Occident cet ordre religieux né en Palestine et en fixer la règle (le Mont Carmel, petite montagne d’Israël- 546m d’altitude- est considéré comme le berceau de l’ordre).

> Les pierres tombales

Au nombre de 44 ; elles sont visibles sur le sol de la nef et du bas-côté. La plupart portent le nom de grandes familles locales. La famille Pravaz dont un membre, Charles-Gabriel (1791-1853) a été l’inventeur de la seringue hypodermique (maison natale près du Pont François 1er côté Isère). La famille Crétet. Dans le bas-côté, la pierre tombale de Henri Crétet, mort en 1808 ; maire de la ville en 1792 et protecteur des Carmes pendant la période révolutionnaire. Son frère, Emmanuel a eu une carrière politique nationale en tant que ministre de Napoléon 1er. Il est, quant à lui, inhumé au Panthéon. Sous une des dalles du chœur se trouve un caveau où a été déposé entre autre la sépulture de père Blain, premier curé de la paroisse à partir de 1803.

> L’orgue

L’orgue actuel a été installé en 1951 en remplacement de celui de 1864.

Titre Contact bas de page

Mairie
21, rue de l'Hôtel de Ville
73330 Le Pont-de-Beauvoisin

Téléphone : 04.76.37.04.62
Fax : 04.76.37.38.46

Mail : mairie.pont73@wanadoo.fr

Titre Horaires d'ouverture de la mairie bas de page

Le secrétariat est ouvert :

  • Lundi de 8h à 12h
  • Du Lundi au Vendredi de 14h à 18h
    sauf Juillet et Août de 14h à 17h

> Mentions légales
> Politique de confidentialité

 

Ville de pont de beauvoisin sous vidéosurveillance
Logo Pont de Beauvoisin Savoie